Notre manifeste

Un lieu pour tous et par tous

La genèse du projet tient de l’union d’un ensemble d’acteurs de la société civile, principalement issus du monde associatif, aux valeurs et aspirations convergentes. Des associations, citoyens, étudiants et de nombreuses personnes ressources de l’Économie Sociale et Solidaire ont contribué à la réflexion. Le tiers-lieu met à disposition des bureaux partagés, salles de réunion et divers locaux et espaces d’activités pour l’ensemble des signataires du présent manifeste.

Il valorise toutes les initiatives qui entrent dans le cadre du manifeste, qui œuvrent dans l’intérêt du bien commun et le respect des libertés individuelles. Le collectif a pour but de soutenir et de fédérer des initiatives au cœur de notre ville et d’ouvrir des passerelles de solidarité et d’échange de savoirs. La proximité entre les personnes est un vecteur d’émergence de projets citoyens collaboratifs qui n’auraient pas vu le jour sans un lieu de rencontre, d’expression et d’expérimentation ouvert à tous.

L’Humain au cœur du collectif

Notre collectif accueille toute personne physique ou morale (individus, associations, structures privées, etc.) sous réserve de ratification et du respect du présent manifeste et des règles de fonctionnement du tiers-lieu.

Les décisions sont prises de manière collective et horizontale, sans limite d’âge ni aucune forme de discrimination. Le dialogue est notre outil pour trouver un consensus dans toutes les situations de divergence. Ainsi, nous nous efforçons de co-construire des projets et des solutions en exprimant nos besoins et en les combinant avec ceux des autres plutôt qu’en imposant nos convictions.
Les usagers occupent et utilisent les locaux de manière responsable, autonome et bienveillante : bureaux, salles de réunion, ateliers et autres espaces collectifs.

Nous encourageons le soutien, la participation ou la proposition de projets alternatifs tels que l’organisation d’événements culturels ou citoyens, la mise en place d’ateliers d’éducation populaire et de partage, ainsi que la transmission et l’expérimentation dans les domaines de l’auto-construction, l’autonomie (énergétique, alimentaire, matérielle, économique, etc.).

Le respect entre les usagers du tiers-lieu est un des fondements de notre manifeste et consiste à bannir les stéréotypes, la xénophobie et autres types de ségrégations qui polluent les échanges et les relations humaines.

Lien social et ouverture

Ce projet est avant tout un espace réel et concret, un carrefour d’idées où l’Humain tient le rôle principal.
La connaissance est reconnue comme bien commun, détenue par chacun de nous, diffusée librement et accessible à tous. C’est par le partage et le faire-ensemble que chacun s’approprie et augmente l’œuvre collective, que nous entretenons l’enthousiasme dans un climat de bienveillance générale.
Nous défendons l’égalité des droits et la solidarité collective, piliers d’une justice sociale pour tous aux multiples expressions culturelles. Nous avons comme fondement de recréer du lien entre les citoyens mais aussi avec le territoire qui nous entoure.

En tant qu’acteurs d’un territoire, nous nous impliquons dans la vie du quartier où nous sommes installés.
Animer des événements populaires et des formations ou ateliers thématiques, produire des services permanents à destination des habitants et acteurs du quartier. Générer des événements productions immatérielles co-construits avec les habitants sont des exemples de liens forts que nous souhaitons tisser dans la ville. Le lieu veut également être un catalyseur et résonnera avec des projets similaires urbains, périurbains et ruraux.

L’empreinte écologique

Nous partageons la vision d’une vie en harmonie avec la nature. Nous nous inscrivons dans une démarche écologique collective qui met en avant le respect et la préservation de l’environnement.

Nous favorisons en permanence la diminution des consommations de toutes les ressources naturelles.
Pour cela nous nous appliquons à reconstruire plutôt que détruire, recycler, réparer et réhabiliter plutôt que jeter. Au cœur même du tiers lieu, l’expérimentation de l’agro-écologie en milieu urbain et de la phyto-remédiation (dépollution des sols par les végétaux) sont des leviers pour donner du sens à cette ambition.

La préservation de notre environnement naturel et urbain passe notamment par des actions d’entretien, de collecte et de réutilisation, par la plantation et la culture de fruits, légumes, fleurs et plantes biologiques. La fabrication et la construction de structures éphémères et durables, notamment à base de matériaux recyclés, ainsi que divers événements ouverts au public soutiendront notre message.

« Planter ensemble la graine de tous les possibles »

Les commentaires sont fermés.